Comment préparer bébé à dormir seul dans sa chambre ?

Comment préparer bébé à dormir seul dans sa chambre ?


La chambre de bébé est un petit cocon que vous avez décoré avec soin. Mais voilà, bébé refuse d’y dormir seul. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, cela est fréquent.
Bien que vous lui ayez préparé le plus joli des lits, bébé a besoin de s’habituer à cet espace. C’est un environnement dans lequel il ne se sent pas encore parfaitement à l’aise pour y dormir seul. Une transition est nécessaire, et le moment du coucher doit se faire en douceur pour être une réussite.
Voici nos conseils pour préparer bébé à dormir seul dans sa chambre.


Au sommaire :

1/ Jusqu’à quand laisser bébé dormir dans la chambre parentale ?

2 / Préparer la chambre de bébé

3 / Habituer bébé à dormir dans sa chambre en journée

4 / Instaurer un rituel du coucher

5 / Les astuces à retenir pour préparer bébé à dormir seul dans sa chambre 


Jusqu’à quand laisser bébé dormir dans la chambre parentale ?

Afin de réduire la mort subite du nourrisson, l’OMS encourage les parents à faire dormir bébé dans leur chambre jusqu’à l’âge de 6 mois. Cette recommandation ne concerne que le fait de dormir dans la pièce, et non de dormir dans le même lit que bébé. Cela permettrait d’une part aux adultes de garder un œil sur bébé, et d’autre part de rassurer l’enfant qui sent la présence de ses parents.

Pour les adeptes du cododo, cette solution peut être retenue pour avoir bébé à côté de soi, tout en lui réservant son propre lit. Sinon, il est possible de faire dormir bébé dans une nacelle, un couffin ou un berceau, avec un matelas adapté selon le lit que vous aurez choisi pour bébé. L'utilisation d'un réducteur de lit pourra également vous faciliter les choses en le rassurant doublement. Progressivement, bébé s’habituera à ce petit lit pour entamer une transition en douceur pour le jour où il devra rejoindre sa propre chambre.


Ce jour-là, ce sera à vous de le définir. Il n’y a pas de « bon moment ». Chaque parent fait selon ses envies, besoins et ressentis, tout en tenant compte de ceux du bébé. Certains parents ne gardent leur bébé dans leur chambre que 2 semaines, car ils sont rapidement gênés par la présence de l’enfant. Il est vrai qu’un bébé peut faire du bruit quand il dort. Le faire dormir dans sa propre chambre peut permettre aux parents de retrouver un sommeil serein. L’essentiel est que cela se passe en douceur pour que bébé se sente bien également.

L’un des signes pouvant vous dire qu’il est temps que bébé dorme dans sa chambre est qu’il commence à être réveillé par les mouvements nocturnes ou autres bruits. Dans sa propre chambre, l’environnement sera plus calme et le sommeil de bébé moins léger. Il faudra bien entendu prendre le temps d’expliquer à l’enfant ce changement de lieu pour la nuit et lui expliquer que papa et maman sont juste à côté. Certains pourraient penser qu’un bébé de quelques mois pourrait ne pas comprendre, mais il n’en est rien. Un enfant accompagné est un enfant qui se sent en sécurité, et cela facilitera grandement la transition pour passer le cap de dormir seul dans sa chambre.


Préparer la chambre de bébé

Normalement la chambre de bébé est prête bien avant votre retour de la maternité. Vous avez aménagé la chambre de bébé avec soin avec une jolie décoration. Mais préparer la chambre de bébé ne s’arrête pas là. Pour que bébé dorme dans son petit lit, il faut qu’il s’y sente bien.


C’est dans les petits détails qu’il faut alors prêter attention. Par exemple, la température de la chambre de bébé doit aux alentours de 19 °C. Si votre enfant a trop froid, ou au contraire trop chaud, il ne lui sera pas possible de s’endormir paisiblement.

La literie de bébé doit également être de bonne qualité. Prenez soin de bien choisir le matelas de bébé, qui soit adapté à sa morphologie.

Veillez aussi à ce que bébé « fasse connaissance » avec sa chambre pour qu’il puisse reconnaître son environnement à son réveil.


Habituer bébé à dormir dans sa chambre en journée

Le meilleur moyen pour cela est de l’habituer d’abord à dormir dans sa chambre en journée, avant de vouloir qu’il y passe la nuit. En journée, il y aura toujours un peu de clarté pour qu’il puisse voir où il se trouve. Petit à petit il se familiarisera avec sa chambre.

Le changement de lieu où dort bébé ne doit pas être brutal. Que ce soit un changement de pièce ou le fait de passer d’un couffin à un lit à barreaux, cela doit se faire en douceur. Sinon, vous prenez le risque de troubler son sommeil (et le vôtre). L’habituer à sa chambre pendant les siestes est un bon moyen pour ça.


Commencez par passer du temps avec lui dans sa chambre en journée. Montrez-lui son mobile, ses livres, ses jeux, etc. Puis, installez-le sur son tapis d’éveil au milieu de la pièce pour qu’il puisse découvrir sa chambre. Il prendra ainsi ses marques et se sentira rassuré. Votre présence dans sa chambre pendant ses moments favorisa une prise de confiance.

Ensuite, installez-le dans sa chambre pendant les petites siestes de la journée. Un mobile au-dessus du lit ou des photos des parents sur le mur pourraient aussi aider bébé à se sentir bien et le rassurer.

 


Instaurer un rituel du coucher

Si pour les siestes bébé accepte de dormir dans sa chambre, il peut en être tout autrement pour le dodo. Chaque enfant est différent et évolue à son rythme. Certains dormiront seuls dans leur lit pour la nuit à quelques mois, d’autres ne se sentiront prêts que bien plus tard.

Pour ne pas brusquer l’enfant, mieux vaut attendre qu’il soit prêt. Le rituel du coucher peut aider, car cela est très rassurant pour l’enfant.


Pour commencer, instaurer un rituel du coucher permet à l’enfant de situer l’heure du coucher. Il sait alors que doucement on le prépare à aller au lit. Les mêmes gestes sont répétés tous les soirs, et donnent le « signal » que cela finira par la mise au lit pour le dodo de la nuit.

Cela peut être par exemple de donner le bain à bébé, lui donner son biberon ou la dernière tétée, lui changer sa couche et enfin le mettre en pyjama. Puis de le coucher dans son lit avec une petite berceuse, ou lui lire une histoire. Ces gestes simples, mais toujours effectués dans le même ordre sont rassurants par leur répétition. L’enfant sait à quoi s’attendre. Et surtout, il sait que le lendemain matin ses parents seront toujours là, car l’histoire se répète.

Il est possible bébé ne coopère pas les premiers jours. Encore une fois, c’est tout à faire normal puisqu’il faut que ces nouvelles habitudes se mettent en place. Bébé se mettra sûrement à faire des crises de pleurs. Il sera alors nécessaire de ne pas lâcher prise, tout en le réconfortant. Prenez le temps de le rassurer, faites-lui des bisous, un câlin, dites-lui des mots réconfortants à voix basse, etc. Il faut qu’il sente que vous êtes là, tout près, comme lorsqu’il était dans votre chambre. Cela sera difficile pendant quelques jours puis bébé finira par s’apaiser.


Les astuces à retenir pour préparer bébé à dormir seul dans sa chambre 

Il peut arriver que malgré la préparation au coucher, le réconfort, le rituel du coucher, etc. bébé ne veuille toujours pas dormir dans son lit. Si c’est le cas, c’est qu’il n’est pas prêt. Il vous faudra patienter encore un peu. Rassurez-vous, le moment viendra ! Aucun enfant ne finit jamais par dormir dans sa chambre. Mais avant de capituler, vous pouvez encore tenter quelques astuces.


Mettez-lui une veilleuse.

Cela peut paraître tout bête, mais ce n’est pas pour rien que ces petites lumières ont été inventées. Il en existe de plusieurs sortes. Certaines diffusent même de ma musique douce pour bercer doucement bébé dans les bras de Morphée. Ce peut être une veilleuse fixe, branchée à une prise de sa chambre, ou une veilleuse dite nomade qui sera installée dans le lit de bébé. Cette dernière est intéressante, car l’enfant peut la manipuler, et la garder tout près de lui, ce qui le rassure. La peur du noir est bien présente chez l’enfant et s’intensifie au moment du coucher. C’est un moment qu’ils redoutent, car tout ce qui est autour d’eux disparaît dans la pénombre.


Si bébé s’endort au sein

Certains bébés refusent de s’endormir seuls tout simplement, car ils ont pris l’habitude de s’endormir en tétant. Normalement, après 5 mois, un bébé est capable de dormir seul une bonne partie de la nuit. Ici il n’est donc pas question « de ne pas avoir envie » de dormir seul, mais plutôt qu’il n’en est « pas capable ». Si c’est le cas de votre enfant, mettez en place une routine du coucher pendant laquelle bébé tête avant de s’endormir. Petit à petit, réduisez le temps d’allaitement de quelques minutes chaque nuit. Dès que vous voyez votre enfant commencer à fermer les yeux, hop au dodo !


Ne perdez pas patience

S’énerver ne fera que renforcer le sentiment d’insécurité que pourrait ressentir votre enfant. Il est vrai que c’est une période difficile à vivre quand l’enfant refuse de s’endormir, mais perdre patience n’est pas la solution. S’il vous reste des ressources, prenez le temps de faire un pas en arrière en acceptant qu’il dorme avec vous cette nuit, pour retenter l’expérience le lendemain. Sinon, demandez de l’aide de proches qui pourraient vous relayer pour une nuit ou deux afin que vous puissiez vous reposer. Essayez au maximum d’être compréhensif sur ce que traverse votre bébé et de le rassurer.

 


Un dernier conseil, un changement à la fois ! Si vous venez de changer de lait, que vous êtes au début de la diversification ou que vous avez des invités à la maison pour le week-end, ce n’est pas le moment de décider que bébé commencera à dormir seule dans sa chambre. Les enfants sont sensibles aux routines. Il est préférable de les accompagner dans chacune de ces étapes, les unes après les autres.


Partager l'article'

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *

3 produits sur ce thème

à partir de 30,89 €