Les bienfaits de l’ostéopathie sur bébé : les réponses à vos questions

Les bienfaits de l’ostéopathie sur bébé : les réponses à vos questions

Quels sont les bienfaits de l’ostéopathie sur bébé ? Réponses !

Votre nourrisson a des pleurs inexpliqués, dort mal la nuit, ou a eu une naissance difficile, et vous vous demandez s’il faut consulter un ostéopathe ? On l’entend souvent, l’ostéopathie est préconisée pour rééquilibrer les bébés. Mais que cela veut-il dire au juste ? Cette consultation est-elle indispensable ? Si ce n’est pas encore un réflexe pour tous les parents, elle permet pourtant de soulager des petits maux tels que les reflux, les coliques du nourrisson ou bien les problèmes de sommeil. Mais, comment est-ce possible avec seulement quelques manipulations pendant les séances ? On fait le point sur les bienfaits qu’apporte l’ostéopathie à bébé, et on répond à vos questions.

Au sommaire :

1 / Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

2 / Pourquoi choisir un ostéopathe pédiatrique pour son enfant ?

3 / Une séance d’ostéopathie préventive recommandée dès la naissance, pourquoi ?

4 / Comment se déroule une séance d’ostéopathie sur un bébé ?

5 / Pour quels motifs consulter un ostéopathe pour un nourrisson ?

6 / L’ostéopathie au secours des troubles digestifs chez bébé

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une technique de soins manuels qui vise à rétablir :

-          L’équilibre du corps ;

-          La bonne circulation des fluides et des influx dans le tissu musculaire ;

-          Des troubles fonctionnels néfastes (sauf les pathologies organiques) ;

-          Le bon confort de vie.

L’ostéopathie s’adresse aux « mal portants » et non aux malades qui doivent être soignés par un médecin.

Pourquoi choisir un ostéopathe pédiatrique pour son enfant ?

À chacun son métier ! Le nouveau-né, le bébé et l’enfant, en tant que patient font l’objet d’une approche médicale différente de l’adulte. C’est pourquoi la pédiatrie est enseignée pour répondre aux besoins spécifiques de ces patients. Or, la pédiatrie n’est pas enseignée dans la formation initiale d’ostéopathie. C’est une spécialisation ultérieure qui se fait après l’obtention du diplôme. Il convient donc de se renseigner sur la réputation de l’ostéopathe, avant de lui confier votre bébé. Le bouche-à-oreille reste la meilleure des solutions pour trouver un professionnel compétent.

Il est donc important de vous tourner vers un ostéopathe habitué aux jeunes enfants, pour que bébé se fasse manipuler sans risque. Les gestes du praticien seront adaptés et se feront avec beaucoup de précautions.

L’ostéopathie est une approche complémentaire de celle de la pédiatre. C’est pourquoi il est conseillé de consulter le médecin traitant, ou le pédiatre de l’enfant, avant une consultation chez un ostéopathe. L’ostéopathie se pratique donc en complément d’un suivi par le médecin traitant, qui reste « le chef d’orchestre » de la santé de bébé. L’objectif est de travailler ensemble pour trouver des solutions pour soulager bébé.

Une séance d’ostéopathie préventive recommandée dès la naissance, pourquoi ?

Il est souvent recommandé de faire une consultation en ostéopathie dès la naissance. Mais si bébé va bien, pourquoi faire cette séance ?

Même si l’accouchement s’est déroulé sans problème, cela a été une épreuve pour le corps du bébé et celui de la maman. Cette séance d’ostéopathie après la naissance permet de faire un bilan pour évaluer la mobilité crânienne de bébé, mais aussi celle de son bassin et de son thorax. Lors des premiers jours de vie de bébé, le crâne de l’enfant n’est pas encore ossifié et les fontanelles présentes permettent une grande mobilité pour le praticien. Il est donc plus facile pour un ostéopathe d’intervenir à ce moment-là qu’à l’âge de 3 ou 4 mois, au moment où la jonction entre les os se fait.

Cette consultation préventive permet donc de corriger les petits maux survenus lors de l’accouchement, ou certaines déformations produites in utero. Une visite à l’âge de 10 jours permet ainsi de libérer les tensions des tissus et détendre le crâne de bébé. Une seconde visite quelques semaines après la première permettra de s’assurer que l’enfant va bien et que rien n’entrave son bien-être : il dort suffisamment et il mange bien.

Comment se déroule une séance d’ostéopathie sur un bébé ?

Une séance d’ostéopathie pour bébé dure généralement une heure. L’ostéopathe s’entretient d’abord avec les parents pour connaître les circonstances de l’accouchement, les troubles pour lesquels vous venez consulter, la qualité du sommeil de bébé, la façon dont il est nourri, etc. Pour cette séance, prévoyez d’apporter le carnet de santé. Il permettra à l’ostéopathe d’y trouver des informations données par les praticiens ayant traité bébé avant lui.

La seconde partie de la séance est une phase d’observation. L’ostéopathe va longuement regarder bébé de la tête au pied, sans le toucher. Cela lui permet d’observer si bébé a des tensions, un torticolis visible, etc.

Au besoin, l’ostéopathe interviendra en manipulant bébé. Le soin doit se faire délicatement, sans effrayer bébé. Le but de cette séance est de dénouer d’éventuelles tensions, pas d’en créer.

À chaque étape de la séance, l’ostéopathe guide les parents sur les bons gestes du quotidien à adopter et comment apprendre à son enfant à se calmer seul. Le rôle du parent est primordial dans le traitement de l’enfant. Quand cela est possible, le rôle du praticien est de rendre le parent « compétent » pour une continuité du traitement à la maison, en fonction des capacités et des disponibilités de celui-ci. Cette participation des parents au traitement permet de constater des résultats rapides et de diminuer la fréquence des consultations en ostéopathie.

Si l’enfant est mis en confiance, il n’a aucune raison de pleurer pendant la séance car les manipulations sont douces, parfois même imperceptibles. Il arrive toutefois que bébé pleure après, sous l’effet d’un relâchement. Si c’est le cas, il se calmera rapidement.

Pour quels motifs consulter un ostéopathe pour un nourrisson ?

Outre la consultation post-accouchement, l’ostéopathie peut être d’une grande aide pour l’enfant au cours des premiers mois. Les coliques, les reflux, les troubles du sommeil, etc. sont fréquents chez le nourrisson. Chercher la source du problème et tenter d’apaiser bébé est le rôle de l’ostéopathe. Par exemple, si bébé a du mal à téter cela peut être dû à une malposition de la mâchoire. Ou encore, en cas de coliques l’ostéopathe sera à même de détendre les tendances aux spasmes.

Mais comment savoir quand il convient de consulter ? De manière générale, si bébé pleure sans raison visible, et qu’il continue lorsqu’il est dans les bras de ses parents, sans s’apaiser, c’est qu’il a mal quelque part. Une consultation chez un ostéopathe peut donc permettre de trouver la source du problème.

Les motifs de consultation pour un bébé sont nombreux, en voici quelques-uns :

-          Un torticolis congénital,

-          Les séquelles d’une fracture à la naissance ;

-          Une déformation du crâne ou un strabisme dû à l’utilisation d’instruments pendant la naissance : forceps ou spatules ;

-          Une plagiocéphalie (syndrome de la tête plate) ;

-          Les troubles digestifs : le reflux gastro-œsophagien (RGO), les coliques, les ballonnements, la constipation, etc. ;

-          Les troubles de la succion ;

-          Les retards de développement moteur ;

-          Les douleurs de croissance ;

-          Etc.

Aujourd’hui, la pratique de l’ostéopathie pédiatrique est de plus en plus répandue, car les bénéfices liés aux consultations pour corriger les problèmes de santé du bébé font l’unanimité auprès des parents qui y ont eu recours. Dans de nombreux cas, ce sont les troubles digestifs qui amènent les parents à consulter un ostéopathe pour leur bébé.

L’ostéopathie au secours des troubles digestifs chez bébé

Nous l’avons vu, l’ostéopathie repose sur une approche globale et ne peut envisager d’agir sur des troubles digestifs sans examen clinique complet. L’examen du crâne est primordial lors d’une consultation pour des troubles digestifs, car c’est le nerf vague (situé à la base du crâne), qui régit le bon fonctionnement de la digestion. S’il y a une contrainte sur des points de passage, la communication est lésée et les troubles digestifs interviennent.

L’ostéopathe s’attachera également à la façon dont se nourrit bébé. Les tétées sont-elles rapides ? L’angle du biberon est-il correct ? Le praticien pourra ensuite travailler sur les muscles viscéraux (estomac et intestins) pour les détendre et diminuer les spasmes. Les tissus retrouveront une bonne mobilité entre eux et les tensions seront dénouées. C’est ensuite aux parents d’appliquer des gestes au quotidien pour ne pas rompre l’équilibre rétabli pendant la séance.

Comment l’ostéopathie soulage-t-elle un RGO ?

Le RGO, Reflux Gastro-Oesophagien, est un liquide (du lait en ce qui concerne bébé) qui va dans le sens opposé que celui prévu. Il remonte donc le long de l’œsophage pour ressortir dans le fond de la gorge (ou hors de la bouche dans certains cas).

Le RGO est causé par le Cardia : le sphincter qui ferme le haut de l’estomac. Habituellement, quand le muscle se contracte le Cardia se referme pour empêcher le liquide présent dans l’estomac de remonter. Mais, quand le muscle se relâche, qu’il est tiraillé par d’autres muscles ou qu’il n’est pas mature, le liquide a tout le loisir de remonter. C’est ce qui arrive aux nourrissons.

Le RGO peut survenir dans les jours qui suivent la naissance ou après quelques mois. Également, ces reflux peuvent se manifester tout de suite après le repas, ou plusieurs heures après.

L’ostéopathe peut alors intervenir quand le cardia ne fonctionne pas bien, ou que les pressions entre le thorax et l’abdomen ne se font pas correctement. Le praticien va alors manipuler bébé en effectuant de douces pressions sur l’ensemble du corps du bébé et plus particulièrement sur son ventre, sa cage thoracique et la base de son crâne.

Ces manipulations douces ne sont pas douloureuses pour bébé. En moyenne le traitement se fait sur 1 à 3 séances, espacées de 1 à 3 semaines.

Si le problème ne vient pas du cardia, d’autres pistes sont à explorer : l’estomac de bébé est petit, s’il mange trop, trop vite ou trop fréquemment, le liquide peut rapidement « déborder » et causer des reflux.

À la maison, quelques gestes simples peuvent aider à améliorer le bien-être de bébé qui souffre d’un RGO. Pendant les repas, veillez à ce que bébé n’aspire pas trop d’air (au sein, comme au biberon). Après chaque repas, faites faire le rot à bébé. Tenez le plus souvent bébé en position verticale, en l’installant sur un plan incliné par exemple, pour l’aider à évacuer les gaz par le haut et le bas. Cette position évite de maintenir une pression trop forte sur le thorax (ce qui favorise les reflux).

L’ostéopathie, la solution aux coliques du nourrisson ?

L’ostéopathie peut se révéler très utile pour soulager les bébés qui ont des coliques. Mais que sont ces coliques qui font tant parler d’elles ? Pour faire simple, ce sont des pleurs incontrôlables qui durent plus de 3 heures par jour, plus de 3 jours par semaine, pendant plus de 3 semaines. Ces signes ne sont pas à banaliser, car bébé ressent un réel inconfort. Il arrive également que bébé se tortille pendant ces pleurs.

Les coliques apparaissent bien souvent lors des premières semaines s’atténuent généralement naturellement vers l’âge de 3 ou 4 mois. Tout simplement parce que ces coliques sont liées à la maturation du système digestif de bébé. Mais il peut y avoir d’autres causes qui s’ajoutent, et c’est à ce moment-là que peut intervenir un ostéopathe pour soulager bébé.

Après avoir consulté le pédiatre qui écartera une cause médicale des coliques, il est donc possible de faire une séance avec un ostéopathe pour comprendre ce qui cause ces désagréments.

Le praticien va chercher à redonner de la mobilité au corps du bébé, car un corps qui bouge bien et fonctionne bien, c’est un corps qui ne fait pas souffrir.

Comment l’ostéopathe va-t-il traiter les problèmes liés aux coliques ? En procédant par étapes :

-          L’ostéopathe va s’assurer que les nerfs liés au système digestif bougent bien sur l’ensemble de leur trajet (du crâne aux intestins) en relâchant les muscles de bébé ;

-          Il va ensuite s’assurer que les intestins de bébé bougent bien et vérifier s’il y a des blocages mécaniques tout en s’attardant sur la cage thoracique et les vertèbres lombaires de bébé ;

-          Il s’assurera que les troubles digestifs ne sont pas causés par des gaz qui ont du mal à sortir et qui s’accumulent en fin de journée, en vous préconisant de mettre bébé en position verticale le plus possible ;

-          Il conseillera aux parents des positions pouvant soulager bébé et qui aident à évacuer les rots et les gaz par compression. Comme celle qui consiste à poser votre bébé à cheval sur votre avant-bras, la tête contre le pli de votre coude, son ventre contre votre avant-bras et son bassin dans votre main.

-          L’ostéopathe va ensuite chercher à remonter jusqu’à la cause des coliques qui peuvent, dans certains cas, être causées par une allergie aux protéines de lait de vache.

-          Enfin, l’ostéopathe peut vous conseiller de donner des probiotiques à bébé. Pour fonctionner normalement, le tube digestif doit avoir une bonne flore intestinale, et notamment des bactéries. En cas de coliques, bébé manque peut-être de ces bactéries et un coup de pouce peut s’avérer nécessaire pour l’aider à mieux digérer.

L’ostéopathie est une approche globale et bien souvent un travail d’équipe : les séances seules peuvent parfois ne pas suffire et la continuité du traitement par les parents à la maison est souvent la clé d’une réussite totale.

 

L’ostéopathie, au-delà des bienfaits apportés lors des séances, permet surtout aux parents de mieux comprendre leur enfant et d’être plus à l’écoute pour prolonger les bénéfices des manipulations douces effectuées par le praticien. C’est souvent la solution d’aider bébé à retrouver un bien-être, mais aussi de rassurer les parents et ainsi apporter un bénéfice pour l’ensemble de la famille en contribuant à son épanouissement.

Partager l'article'

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *