Mon bébé régurgite, que faire pour le soulager ?

Mon bébé régurgite, que faire pour le soulager ?


Votre bébé régurgite
après chaque repas et cela vous préoccupe.

Vous ne savez pas s'il s'agit d'un phénomène naturel ou si votre tout-petit a un problème de santé particulier.

Que sont les régurgitations ? D'où proviennent-elles ? Et comment faire pour aider bébé ?


Il est important de bien savoir distinguer un
bébé qui régurgite d'un bébé qui vomit.

Les conséquences et la prise en charge de son inconfort seront adaptées selon les cas.

Babysom revient sur les différences entre régurgitations simples, régurgitations plus sévères de type RGO et vomissements et vous indique à quel moment consulter pour soulager bébé.

Nous vous donnons également les solutions pour réconforter votre enfant au quotidien et diminuer la gêne liée aux régurgitations.

Au sommaire :

1) Les régurgitations, qu'est-ce c'est ?
2) Les causes des régurgitations
3) Régurgitations ou vomissements, comment faire la différence ?
4) Quand consulter ?
5) Quelles sont les solutions ? 


1) Les régurgitations, qu'est-ce que c'est ?



Les régurgitations (ou reflux) sont une remontée involontaire du contenu de l'estomac de bébé dans son oesophage.

Cela se traduit par un rejet passif de lait, de volume plus ou moins important.

Spontanées, elles surviennent soudainement et sans effort pour bébé. Souvent lors d'un rot, juste après le repas.

Les régurgitations sont très fréquentes chez les nourrissons. Près de deux tiers des tout-petits sont concernés par ces remontées de lait.

Et ce, quel que soit le mode de nourrissage : allaitement ou biberon.

Si votre enfant régurgite occasionnellement et de façon peu intense, il ne faut pas vous en inquiéter.

Les régurgitations diminuent progressivement dès lors que les enfants commencent à manger solide et à se tenir en position assise.

Elles disparaissent complètement au moment de la station debout. 

Certains enfants continuent cependant à régurgiter au moment de la diversification alimentaire.

Il est alors important de bien savoir différencier les simples régurgitations des vomissements qui sont plus préoccupants et doivent inciter à consulter. 


2) Quelles sont les causes des régurgitations ?

Les régurgitations sont habituelles chez les nourrissons du fait de leur physiologie.

Elles sont, le plus souvent, sans gravité. Ce désagrément inquiète pourtant de nombreux parents.

En termes de fréquence, c’est le second motif de consultation rencontré par les pédiatres et les médecins.

Dans les premiers mois de vie, le système digestif du nouveau-né est encore immature.

De ce fait, le muscle qui fait office de clapet entre l'oesophage et l'estomac n'est pas encore complètement fonctionnel.

Ce muscle est appelé le cardia. Chez les nourrissons, il ne ferme pas tout à fait. Ce qui se trouve dans l’estomac peut donc remonter dans la bouche assez facilement.

Lorsque bébé grandit, la maturité de son système digestif s'installe et les régurgitations disparaissent toutes seules. (passé 1 an et quand bébé marchera) 


3) Mon nourrisson régurgite ou vomit, comment faire la différence ?

Il est important de différencier les régurgitations des vomissements. Ce sont deux choses différentes.

Un reflux peut être abondant (et impressionnant) et faire penser à des vomissements.

L’intervalle de temps qui sépare une simple régurgitation ou des vomissements du repas peut être variable.

Ce n'est donc pas sur ce critère que vous pouvez vous baser pour faire la différence.

Alors, comment savoir alors si votre enfant régurgite légèrement, beaucoup ou est pris de vomissements ? 

Les régurgitations simples

Nous l’avons vu précédemment, les régurgitations se font sans effort.

Votre bébé ne paraît pas gêné et ne semble pas souffrir de la situation. Il reste alerte et souriant pendant et après les repas.

Tant que les régurgitations sont isolées et irrégulières, n’ayez pas d’inquiétude.

Ces régurgitations sont bénignes et indolores pour votre bébé.

Elles disparaîtront spontanément d'ici les 6 mois (station assise) ou les 1 an de votre enfant (apprentissage de la marche, station debout).

En attendant, munissez-vous de votre patience, de langes et de bavoirs pour parer aux rejets de lait inopinés.

Le reflux gastro-oesophagien

Si le reflux est plus sévère et procure de l'inconfort à votre enfant, on parle alors de RGO ou reflux gastro-oesophagien.

Le RGO nécessite une consultation pédiatrique (ou pediatre-online) et une prise en charge médicale des causes et des symptômes. Parlez-en à votre médecin et celui ci vous donnera des mesures adaptées !

Les vomissements

Dans le cas de vomissements, votre bébé va faire un effort.

En effet, pour vomir, que ce soit des aliments liquides ou solides, votre enfant doit produire des contractions musculaires au niveau des abdominaux.

Les vomissements sont généralement douloureux et accompagnés de nausées.

Les vomissements en jet qui surviendraient plusieurs fois dans la journée doivent donner lieu à une consultation rapide.

Dans ce cas, votre enfant souffre et le montre par des pleurs.

Il est essentiel de trouver la cause de son inconfort pour y remédier.

N'oubliez pas non plus, qu'en cas de vomissements fréquents, les risques de déshydratation sont réels et que la courbe de poids de votre enfant peut chuter rapidement.

Une prise en charge médicale est donc vivement conseillée.




4) Bébé qui régurgite, quand consulter ?

Les régurgitations bénignes de votre nouveau-né ne doivent pas vous inquiéter.

Il est important de garder en mémoire qu’il s'agit d’un problème lié à l'immaturité de son système digestif.

N’hésitez pas pour autant à en parler à votre médecin ou pédiatre lors de la consultation. Il saura vous rassurer.

Essayez de repérer la fréquence et les moments où cela arrive afin d’être le plus précis possible dans vos explications.

Gardez à l’esprit que ce phénomène est courant et essayez de relativiser.

Quand les régurgitations sont sévères et que vous soupçonnez un RGO, une consultation rapide est nécessaire.

À cause de l’acidité de ces reflux, les régurgitations peuvent finir par brûler l'oesophage de bébé, allant parfois jusqu'à causer une œsophagite.

Ces brûlures sont bien entendu très douloureuses pour votre enfant. Il vous montrera son inconfort à grand renfort de pleurs et d'agitation.

Il se tortillera et grimacera pendant et après la prise des repas pour vous signifier qu'il a mal.

Il peut refuser également de s'alimenter si cela devient trop douloureux pour lui.

Si vous constatez la présence de sang dans les remontées de lait, il faut agir rapidement.

Dans tous les cas, dès lors que vous constatez une perte de poids, mieux vaut consulter afin de vous assurer que tout va bien.

Gardez bien à l'esprit qu'il n'est pas normal qu'un bébé souffre pendant qu'il mange.

Un bébé qui digère bien et sans douleurs est un bébé apaisé et qui sourit.


5) Mon enfant régurgite, quelles solutions pour l'aider ?

Même lorsque les régurgitations sont bénignes ou peu nombreuses, on peut mettre en place des solutions pour aider bébé à moins régurgiter.

Lorsque bébé régurgite beaucoup et que vous avez la certitude qu'il ressent une gêne à chaque repas, il devient alors nécessaire de le soulager.

Vous pouvez très bien cumuler plusieurs techniques pour aider votre enfant à se sentir mieux.

Les solutions anti-reflux au quotidien

Les laits épaissis

Les laits anti-régurgitations ou anti-reflux (AR) ou encore " laits confort ", pour ceux vendus en grandes surfaces, sont spécialement conçus pour limiter la remontée de lait après les repas.

Ces laits sont les mêmes que les laits infantiles classiques à ceci près que les fabricants y ajoutent un épaississant pour que le lait soit plus consistant (caroube, amidon de maïs ou amidon de riz). 

Vous avez la possibilité de choisir un lait déjà épaissi ou de l'épaissir vous-même avec un épaississant que vous trouverez en pharmacie.

N’hésitez pas à vous faire conseiller par votre pharmacien ou votre médecin afin de choisir le lait adapté au reflux de votre bébé.

Évitez de changer trop souvent de lait. Les changements intempestifs de lait peuvent rendre la digestion de votre enfant plus compliquée.

Dans tous les cas, ne prenez pas la décision de changer de lait sans en parler au pédiatre qui suit votre nourrisson.

Privilégiez un biberon tiède ou à température ambiante. Froid, le lait est plus difficile à digérer.

N'oubliez pas de changer les tétines des biberons pour des tétines adaptées au lait épaissi.

Astuces pour soulager bébé pendant la prise des repas

Lorsque votre bébé boit son lait au biberon ou au sein, vous pouvez éventuellement lui faire faire une ou plusieurs pauses.

Surtout si c'est un bébé glouton qui a tendance à boire un peu vite. Il en profitera pour faire un ou plusieurs rots supplémentaires qui l’aideront à évacuer l’air au fur et à mesure.

Vous pouvez également influer sur la vitesse de débit du lait, grâce à la tétine, en cas d’utilisation d’un biberon. Celle-ci devra être adaptée à l’âge de votre enfant et de préférence anti-régurgitations. 

Après son biberon ou la mise au sein, gardez bébé au calme et contre vous.

Évitez de le coucher aussitôt après. La position allongée favorise les régurgitations.

De même, faites en sorte que bébé ne soit pas serré à la taille dans ses vêtements ou trop comprimé au niveau du ventre s'il est en position assise.

 

Les médecines douces

Pour soulager votre nouveau-né des effets des régurgitations, vous pouvez prendre rendez-vous avec un ostéopathePréférez-le spécialisé en pédiatrie.

Après un examen de votre enfant, il va cibler les zones de blocages et de tensions. Puis, il va manipuler bébé en douceur, sans le forcer.

Tous les bébés ne réagissent pas à l'ostéopathie, mais sur certains, ces manipulations font des miracles.

Pourquoi ne pas également consulter un spécialiste pour faire suivre à votre bébé un traitement homéopathique qui le soulagera ?

Là encore, sur les cas légers de reflux, l'homéopathie peut donner un sacré coup de pouce aux bébés. 

Focus sur le plan incliné

Afin d'aider au mieux votre tout-petit à dormir et à digérer, vous pouvez aussi choisir d'utiliser un plan incliné pour lit bébé de la marque Babysom.

Calé juste en dessous du matelas de bébé, au niveau de la tête, le plan incliné permettra à votre enfant de dormir la tête légèrement surélevée.

C'est ce que l'on appelle la position " proclive ". Cette position est très efficace pour lutter contre le phénomène de régurgitations et apaiser l'inconfort des bébés à reflux.

Le plan incliné Babysom à 15° peut être utilisé dès la naissance de votre enfant pour lui offrir un meilleur confort durant son sommeil.

Le plan incliné Babysom peut également être utilisé si bébé a un gros rhume et qu'il est très encombré.

Dormir sur un plan incliné Babysom va l'aider à mieux respirer et à dormir paisiblement.

Attention le plan incliné doit être positionné en dessous du couchage (matelas)



Dans les cas de simples régurgitations, les solutions et conseils proposées dans cet article vous aideront à aider bébé et à patienter jusqu'à la disparition complète des remontées.

Il est à noter que le tabagisme passif favoriserait les risques de reflux gastro-oesophagien chez l'enfant.

Il est donc conseillé de ne pas fumer en présence de bébé, ni à l'intérieur de la maison. 

En cas de RGO plus intense ou de symptômes de vomissements, une prise en charge médicale est conseillée en urgence pour ne pas laisser bébé souffrir inutilement et éviter les complications plus graves.

Les médecins procéderont alors à des examens plus poussés pour déterminer les causes de ces rejets.

Ils préconiseront également la mise en place d'un traitement adapté pour soulager votre enfant dans la durée.

Partager l'article'

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *

1 produit sur ce thème

à partir de 27,99 €