Montée de lait douloureuse : comment se soulager ?

Montée de lait douloureuse : comment se soulager ?

Dès la naissance de bébé, lorsque vous commencez à allaiter, vos seins commencent à produire de quoi le nourrir. Dans un premier temps, c’est du colostrum, en faible quantité que vos seins produisent. Puis, au bout de 2 ou 3 jours, ils produisent du lait, en quantité plus grande. C’est ce que l’on appelle la montée de lait.

Ce phénomène est souvent source d’inquiétude pour les mamans. D’une part concernant la quantité de lait produite pour nourrir son bébé, et d’autre part pour les douleurs qui peuvent apparaître.

En effet, si dans la plupart des cas la montée de lait se passe très bien, pour certaines mamans, la montée de lait est douloureuse. Si c’est le cas, il est fortement recommandé d’allaiter souvent son bébé pour vider au maximum sa poitrine.

Si l’allaitement maternel ne suffit pas à vider vos seins, voici nos conseils et astuces pour soulager les douleurs dues au début de l’allaitement.


Au sommaire
:

1 / Comment tirer son lait soi-même en se massant

2 / Utiliser l’eau chaude ou froide pour soulager sa poitrine douloureuse

3 / Les méthodes naturelles pour soulager une montée de lait douloureuse

4 / Les aides médicamenteuses

5 / Le tire-lait manuel : la solution ?


1 / Comment tirer son lait soi-même en se massant

Si l’appétit de votre bébé ne suffit pas à vider vos seins, ceux-ci deviennent durs et douloureux. Pour éviter l’engorgement, il est fortement conseillé de pratiquer des séances d’expression. Cela signifie que vous devrez vous-même faire sortir le lait, pour soulager les douleurs dues à la montée de lait.


Massez vos seins pour exprimer le lait manuellement

Commencez par vous munir d’un récipient propre et lavez-vous les mains.


Il est important de faire sortir le lait de toutes les parties du sein. Pour cela, entourez le sein avec vos deux mains au niveau de la base, puis descendez lentement en direction du mamelon en opérant une légère pression. Finissez le mouvement en comprimant le bout du sein entre vos doigts et le pouce. Cela devrait faire sortir un peu de lait.


Vider un sein prend du temps, il vous faudra faire preuve de patience. Arrêtez lorsque vous sentez que votre sein n’est plus tendu, mais au contraire ramolli.


Si vous sentez une ou plusieurs boules douloureuses lorsque vous exprimez le lait, cela peut être un vaisseau galactophore qui s’est bloqué. Une fois que votre sein est plus souple, insistez sur la zone douloureuse en massant légèrement de la base vers l’extrémité de votre sein.


Enfin, pour s’assurer que le sein a été vidé de son lait entièrement, drainez-le, en faisant des massages, en partant du dessous du menton et des aisselles, jusqu’au bout de votre sein.


N’hésitez pas également à masser vos seins, sur les parties douloureuses pendant que vous allaitez votre bébé, comme si vous souhaitiez diriger cette boule douloureuse vers la sortie (en direction de votre mamelon).


Le massage aréolaire

Il existe également une technique de massage dite aréolaire pour soulager une montée de lait douloureuse. Ici, l’expression du lait ne se fait pas par massage, mais en imitant une tétée. C’est-à-dire le mouvement que produirait votre bébé au moment où vous l’allaitez.


Pour faire ce massage, vos doigts devront être placés au bord de l’aréole : votre pouce sur la partie supérieure, et votre index sur la partie inférieure. Ramenez vos doigts en arrière, en direction de votre torse, puis, en avant tout en dirigeant vos doigts vers votre mamelon. Ce mouvement de va-et-vient doit être répété plusieurs fois avant que le lait commence à s’écouler seul.


Dans tous les cas, il est recommandé de prendre conseil auprès des sages-femmes de la maternité, ou celle qui vous suit une fois rentrée à la maison. Vous pouvez également vous tourner vers une consultante en lactation. Ces personnes pourront vous montrer les bons gestes pour effectuer les massages qui soulagent les montées de lait douloureuses.  


2 / Utiliser l’eau chaude ou froide pour soulager sa poitrine douloureuse

Utiliser l’eau chaude ou froide est un moyen facile pour soulager une poitrine douloureuse. L’eau chaude permet de décongestionner et drainer vos seins, tandis que l’eau froide peut atténuer les douleurs dues au gonflement de la poitrine.

Certaines femmes ne sont soulagées que par l’eau chaude, d’autres par l’eau froide, à vous de tester ce qui vous apporte le plus grand confort. Si les deux vous sont utiles, utilisez-les en alternance.


Prendre une douche chaude ou froide

Lorsque vous prenez votre douche, faites couler l’eau au niveau de votre poitrine en procédant à de doux massages pour réduire les douleurs et éventuellement faire sortir le lait tout seul pour vider vos seins.


Les compresses à apposer sur votre poitrine

En dehors de votre temps de toilette, appliquez sur votre poitrine des compresses d’eau chaude pour faire sortir le lait, et d’eau froide, en alternance, pour décongestionner les seins.


Vous pouvez par exemple apposer une lingette d’eau chaude sur votre poitrine juste avant d’allaiter, pour aider l’écoulement du lait au moment de la tétée. Une fois que votre bébé a fini de téter, vous pouvez soulager votre poitrine avec les lingettes d’eau froide.


L’application des compresses chaudes ne doit durer que quelques minutes pour éviter que le gonflement des seins.


Immerger son sein dans l’eau

Comme nous l’avons vu, l’eau chaude permet de drainer vos seins en faisant sortir le lait. En cas de douleur intense, munissez-vous d’un grand saladier rempli d’eau chaude. Attention, il faut que la chaleur soit supportable. Ne vous brûlez pas.


Un à un (si vous ne parvenez pas à faire les deux en même temps), plongez vos seins dans l’eau chaude et attendez. Au bout de quelques minutes, vous verrez le lait sortir tout seul de votre poitrine. La quantité exprimée n’est pas immense, mais cela peut parfois suffire à vous faire du bien.


3 / Les méthodes naturelles pour soulager une montée de lait douloureuse

Au-delà des massages, il existe quelques astuces naturelles qui peuvent vous venir en aide pour soulager les douleurs de la montée de lait.


Les cataplasmes d’argile verte

L’argile verte permet de réduire la congestion. En cas de douleur, appliquez de l’argile verte sur l’ensemble de votre poitrine, en évitant les mamelons. Laissez poser ce masque d’argile avec un linge chaud et humide, en veillant à ce que l’argile ne sèche pas.


Ce masque est idéal pour réduire les douleurs dues au gonflement des seins, et peut également être un allié de taille le jour où vous souhaiterez sevrer votre bébé (et que vous aurez besoin de réduire le nombre de tétées).


La feuille de chou

Croyez-le ou non, la feuille de chou à de nombreuses vertus, dont celle de réduire le gonflement et l’inconfort. En effet, le chou vert frisé contient de grandes quantités de glucosamine, une molécule anti-inflammatoire. La feuille de chou pourrait donc bien devenir votre meilleure amie pour soulager les engorgements et autres inflammations liées à la montée de lait.


Pour utiliser la feuille de chou, lavez-la soigneusement à l’eau froide sans la cuire. Enlever au minimum la nervure centrale, puis les autres si elles vous semblent épaisses. Écrasez les feuilles avec un rouleau à pâtisserie pour les assouplir.


Enfin, appliquez la feuille de chou directement sur votre poitrine douloureuse, dans votre soutien-gorge. Gardez-la environ 2 h et ne renouvelez pas l’opération immédiatement si cela vous a soulagé.


Pour celles qui se posent la question, l’odeur du chou n’incommode pas du tout bébé.


4 / Les aides médicamenteuses

Si tous ces conseils ne suffisent pas à réduire les douleurs de la montée de lait, tournez-vous vers le personnel médical qui pourra vous prescrire les médicaments les mieux adaptés à votre situation.


Utiliser l’homéopathie pour soulager les douleurs de l’allaitement

L’homéopathie peut être utilisée pendant l’allaitement pour soulager certains maux ou inconforts. Consulter un homéopathe ou une sage-femme pratiquant l’homéopathie garantit un traitement personnalisé et adapté en fonction de vos symptômes.


Pour soulager les douleurs de la montée de lait, il est possible de prendre Apis mellifica 9CH, Bryonia 9CH et Lac caninum 30CH pour apaiser les tensions mammaires.


Si vous souffrez d’engorgement mammaire, Belladonna 9CH limite l’inflammation et Phytolacca decandra 9CH désengorge le sein.


Les anti-inflammatoires lors de l’allaitement

Si vos seins sont douloureux, vous pouvez prendre ce que les médecins vous ont prescrit à la sortie de la maternité : paracétamol et ibuprofène (attention ce dernier est contre-indiqué chez des mamans asthmatiques).


Dans tous les cas, référez-vous à l’ordonnance qui vous a été prescrite ou tournez-vous vers votre médecin.


5 / Le tire-lait manuel : la solution ?

Si vos douleurs concernent une production trop importante de lait par rapport à ce que prend votre bébé, il est totalement déconseillé d’utiliser un tire-lait électrique dans le but de vous soulager. En effet, le tire-lait électrique qui est idéal pour faire vos provisions de lait stimule la lactation. Vos seins continueront donc de produire du lait en grande quantité, et tirer votre lait ne vous soulagera pas vraiment.


Par contre, il vous est possible d’utiliser un tire-lait manuel. Contrairement au tire-lait électrique, il ne stimule pas, ou peu, la lactation. C’est donc le parfait outil pour vider vos seins rapidement si votre lactation est trop importante par rapport à la quantité bue par votre bébé. Utiliser un tire-lait manuel vous permet également d’accommoder vos seins avant une tétée, pour les vider un peu et rendre la poitrine plus souple.

 

Pour votre confort général lors d’une montée du lait douloureuse, voici les derniers conseils qui pourront vous être utiles :

  • Portez un soutien-gorge à la bonne taille ! Votre soutien-gorge d’allaitement doit être parfaitement ajusté à la taille de votre poitrine, pour éviter une compression du sein et ainsi augmenter l’inconfort et les douleurs. Si vous ne supportez pas votre soutien-gorge, n’en portez pas.
  • Protégez vos mamelons ! Après la tétée, essuyez doucement votre téton et appliquez de la crème à la lanoline pour soulager la douleur due à la tétée. Il vous est également possible d’appliquer un peu de lait maternel sur vos tétons et mamelons puisqu’il a, entre autres, des propriétés calmantes, hydratantes et cicatrisantes.
  • Si vous ne supportez pas le contact du linge sur vos mamelons, utilisez des coupelles pour éviter que vos vêtements ne frottent sur les zones douloureuses.

 

C’est plus facile à dire qu’à faire, mais la patience est le maître mot lorsque l’on doit faire face à une montée de lait douloureuse. En effet, le corps s’habitue petit à petit à la production de lait nécessaire pour allaiter bébé.

Ces douleurs importantes ne durent généralement que quelques jours. Toutefois, n’hésitez pas à appliquer les conseils que nous venons de vous prodiguer pour vous soulager et éviter les engorgements.


Enfin, si les douleurs persistent, vérifiez auprès de votre sage-femme ou une experte en lactation que votre bébé est bien positionné lorsque vous lui donnez la tétée.

Il existe plusieurs positions pour allaiter votre bébé, avec ou sans coussin d’allaitement. Demandez conseil pour trouver la position qui vous conviendra à tous les deux, favorisant une bonne prise du sein pour bébé, et sans douleur pour vous.

Partager l'article'

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *

2 produits sur ce thème

à partir de 48,99 €