Bébé enrhumé : comment le soigner ?

Bébé enrhumé : comment le soigner ?



L’arrivée de l’hiver et du froid rime souvent avec les premiers rhumes. Quand on est adulte, on sait comment se soigner et l’on prend notre mal en patience. Pour les bébés, c’est une autre histoire, même si un rhume est somme toute banal.

Nez qui coule (ou bouché), toux ou encore fatigue, le rhume a de quoi les rendre grognons. En plus, ce n’est pas comme si nos petites têtes blondes n'étaient enrhumées que de temps en temps. En effet, les bébés font plusieurs rhumes par an !

Alors pour nous parents, autant connaître les bons gestes pour décongestionner son petit nez et prendre de soin de notre bébé malade.
Comment soigner ou du moins soulager le rhume de bébé ?

On vous explique tout !


Au sommaire :

1 / Quels sont les symptômes à surveiller ?

2 / Nettoyer le nez de mon bébé enrhumé

3 / Bébé tousse et a de la fièvre, que faire ?

4 / Les signes qu’il faut consulter un médecin

5 / Peut-on éviter que bébé s’enrhume ?


1/ Quels sont les symptômes à surveiller ?

Le rhume est une infection de toutes les voies aériennes supérieures : bouche, nez et gorge.

Il est souvent très facile de s’apercevoir que bébé est enrhumé. Des signes assez évidents doivent vous mettre sur le chemin du diagnostic :

-        le nez bouché ou au contraire coule ;

-        bébé éternue ;

-        il a de petits écoulements au niveau des yeux ;

-        une petite fièvre ;

-        et parfois même une petite toux


Nul doute qu’en plein hiver, ces symptômes sont synonymes de rhinopharyngites.


Lorsque bébé a moins de 3 mois, d’autres signes peuvent vous alerter d’un rhume. Comme il ne sait pas encore respirer par la bouche, le rhume peut être extrêmement dérangeant pour lui, notamment pour manger. Une perte d’appétit peut donc être le signe que bébé a besoin de soigner son petit nez. Essayez de fractionner ses repas en lui présentant de petites quantités.


Notez également que la diarrhée peut être un des symptômes du rhume chez bébé. En effet, un nez bouché (ou qui coule) peut avoir des conséquences sur le système digestif de bébé.

Pour éviter ces diarrhées, d’éventuels vomissements, et toutes gênes respiratoires liées au rhume, le premier réflexe est de déboucher le nez (et l’arrière-nez) de bébé.

Vous pouvez également relever la tête de son lit avec un plan incliné labellisé, pour l’aider à mieux respirer la nuit. Et protéger sa literie en vous équipant d'alèses imperméables.


2/ Nettoyer le nez de mon bébé enrhumé

Les lavages répétés du nez aideront votre bébé à mieux respirer. Idéalement, faites ce soin 2 ou 3 fois par jour, de préférence avant les repas pour lui libérer les voies respiratoires. Cela l’aidera à mieux manger.


Le lavage du nez de bébé se fait avec du sérum physiologique (ou eau de mer) et permet d’humidifier abondamment les narines pour drainer et éliminer les mucosités.


Comment nettoyer le nez de bébé ?

Si vous souhaitez nettoyer efficacement l’arrière nez de bébé, il vous faut procéder de la manière suivante :

  • Munissez-vous de sérum physiologique, d’une serviette et de mouchoirs en papier.
  • Installez votre bébé, allongé sur le dos, une serviette sous sa tête.
  • Tournez-lui la tête sur un côté et introduisez l’embout de la pipette de sérum physiologique dans la narine supérieure.
  • Pressez la pipette pour la vider entièrement et appuyez légèrement sur sa narine supérieure tout en maintenant sa bouche fermée.
  • Le liquide devrait ressortir par la narine inférieure, avec les sécrétions. Certaines sécrétions, présentes en fond de gorge peuvent également être recrachées par la bouche de bébé.
  • Essuyez le nez et la bouche de bébé, et recommencez avec l’autre narine, en tournant sa tête de l’autre côté.


Ce lavage de nez peut parfois intimider les parents, car le bébé se met souvent à pleurer. Certains ont l’impression de « noyer » leur enfant en leur introduisant du liquide dans leur narine. Ce geste est pourtant utilisé par les médecins et kinésithérapeutes pour dégager les voies respiratoires des bébés.


N’hésitez pas à demander à votre médecin traitant de vous montrer le geste, et à lui poser toutes les questions nécessaires pour vous rassurer sur cette pratique.


À noter : l’utilisation d’un mouche-bébé vous permettra de dégager le nez de votre enfant en le libérant de ses sécrétions, mais ne permet pas de nettoyer les fosses nasales et l’arrière-gorge.


3/ Bébé tousse et a de la fièvre, que faire ?

Le rhume n’a pas seulement pour effet de produire un écoulement nasal ou de boucher le nez. Il est souvent accompagné de fièvre, et éventuellement de toux.


Concernant la fièvre, notez qu’elle disparaît généralement au bout de deux à trois jours. C’est en réalité une manifestation normale, car le corps de votre enfant lutte contre l’infection, et cela lui permet de se défendre. Si la fièvre persiste et devient élevée (à partir de 39 °C), consultez votre médecin.


En attendant que la fièvre tombe, vous pouvez l’aider à la tolérer en lui donnant du paracétamol ou de l’ibuprofène. La dose à lui administrer doit être adaptée à son poids, et les prises doivent être espacées d’au moins 6 heures.

Attention : n’utilisez qu’un seul type de médicament, et si votre enfant semble déshydraté, ne lui donnez pas d’ibuprofène.

Préférez donc l’utilisation du paracétamol et conservez l’ibuprofène à un usage recommandé par le pédiatre.
En cas de doute, consultez votre médecin ou demandez conseil auprès de votre pharmacie.


En cas de fièvre, les bons gestes à adopter sont les suivants :

-        proposez régulièrement à boire à votre enfant ;

-        ne chauffez pas trop sa chambre (19 °C étant l’idéal) ;

-        ne le couvrez pas trop


Si votre enfant tousse, cela n’est pas forcément dû à une atteinte des bronches. Cela peut n’être que la conséquence du rhume qui encombre le nez et fait tousser bébé. Une fois le nez bien nettoyé, veillez à humidifier les pièces dans lesquels se trouve l’enfant.


Attention, les sirops de type antitussifs, fluidifiants, etc. sont contre-indiqués avant l’âge de 2 ans.


Si la toux persiste ou vous inquiète (sifflement, possible encombrement bronchite), consultez rapidement votre médecin pour qu’il vous prescrive le traitement adapté.


4/ Les signes qu’il faut consulter un médecin

De manière générale, si votre bébé a moins de 3 ans, la plus grande précaution est à adopter. En effet, à cet âge, un « simple rhume mal soigné » pourrait causer des infections respiratoires plus importantes, comme la bronchite.


Si vous notez les symptômes suivants, consultez votre médecin :

-        la fièvre n’est pas tombée au bout de 3 jours et est supérieure à 38,5 °C ;

-        vous entendez un sifflement lorsque bébé tousse

-        vous constatez que votre enfant se touche souvent les oreilles (signe d’otite) ;

-        sa voix est enrouée ;

-        les éventuelles diarrhées et vomissements sont importants ;

-        votre bébé manque d’énergie ;

-        votre enfant ne s’est pas nourri au cours des dernières 48 h ;

-        les yeux de votre enfant coulent ou sont collés au réveil (signe d’une conjonctivite)


Les enfants font plusieurs rhumes par an, et l’on aimerait souvent pouvoir les éviter pour toutes ces gênes occasionnées.


5/ Peut-on éviter que bébé s’enrhume ?

À moins de vivre cloîtré chez soi, il est bien difficile d’échapper à un rhume. Le parc, où les enfants jouent ensemble, un trajet dans un lieu public, ou encore une simple conversation peuvent suffire pour que les virus s’invitent dans votre nez, ou celui de bébé.


Limiter la transmission de cette infection virale n’est pour autant pas impossible. Voici quelques gestes simples à suivre.


Évitez la transmission par contact direct comme avec les bisous si vous êtes vous-même enrhumé. Également, veillez à bien vous laver les mains pour éviter tout risque de contagions. Le rhume est source d’éternuements, et il est vite facile d’oublier que nous portons nos mains au visage lorsque nous éternuons. Toucher bébé sans s’être lavé les mains au savon ou avec une solution Hydro alcoolique est un risque important de lui transmettre nos microbes.


Dans la même lignée, pensez à nettoyer régulièrement les jouets de vos enfants. Une amie est venue vous rendre visite avec son enfant ? Nettoyez les jeux après leur départ pour éviter la contagion par contact indirect due à la salive sur les objets.


Au quotidien, aérez souvent les chambres des enfants, idéalement 10 minutes minimum.

 

Comme tout parent, vous n’échapperez pas au rhume de vos enfants l’hiver. S’il est aussi fréquent chez les bébés, c’est à cause de la lente acquisition des défenses immunitaires.

Si vous en êtes à votre 5ème lavage de nez journalier, et que vous vous demandez quand tout cela va enfin s’arrêter, consolez-vous en vous disant que ces infections se raréfient généralement vers l’âge de cinq ou six ans.

En attendant, vous voilà désormais armés de bons conseils pour y faire face sereinement.


À lire aussi :
L’hiver est là ! Comment protéger bébé des microbes et des maladies ?

Partager l'article'

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *