Bébé fait sa rentrée à la crèche, comment s'y préparer ?

Bébé fait sa rentrée à la crèche, comment s'y préparer ?

Votre congé maternité se termine. Vous reprenez le travail et votre bébé va faire sa grande rentrée à la crèche.

Dans certaines villes, trouver un mode de garde collectif pour son enfant relève du parcours du combattant.

Mais de votre côté, pas de problèmes, vous avez décroché une place en crèche pour votre bout'chou.

Vous avez choisi ce mode de garde pour tous les avantages qu'il propose : autonomie, développement social, apprentissages psychomoteurs et première approche de la vie en communauté…

Vous êtes sûre d'avoir fait le meilleur choix. Et vous avez raison.

Oui, mais voilà. Cette rentrée en crèche vous angoisse quand même un peu.

Après des semaines de fusion avec bébé, vous redoutez la séparation.

Vous stressez aussi à l'idée que votre tout-petit ne puisse pas s'adapter à la vie en collectivité. Le nouveau rythme, le bruit, les autres enfants…

Rassurez-vous, d'autres petits bouts sont passés par là et s'en sont très bien sortis.

Ils ont profité de tous les bienfaits de la crèche et se sont fait pleins de copains et de chouettes souvenirs. 

Pour bien vous préparer aux premiers pas de bébé à la crèche, suivez tous nos conseils.

Le principe de fonctionnement d'une crèche

Une crèche est généralement publique et relève de la municipalité. Il existe également des crèches privées (micro-crèches, crèches inter-entreprises…) ou encore des crèches associatives gérées par les parents eux-mêmes.

Quel que soit le modèle choisi, la crèche est un lieu d'accueil collectif pour les enfants à partir de 2 mois jusqu'à 3 ans, âge d'entrée à l'école maternelle. Les enfants y sont accueillis pour la journée. 

Les activités en crèche sont multiples et adaptées à l’âge des enfants. Elles visent à favoriser l’éveil, le développement psychomoteur, l’autonomie, la socialisation, l’imagination et la créativité.

C'est en cela que la crèche est une excellente préparation à la vie scolaire et un formidable tremplin pour les différents progrès de votre enfant.

Les places en crèches sont peu nombreuses et assez difficiles à trouver. Il est conseillé d'inscrire son enfant dès les premiers mois de la grossesse. 

Vous pouvez effectuer une pré-inscription pour réserver la place et confirmer plus tard l'inscription définitive.

Chaque commune ayant son fonctionnement différent, renseignez-vous auprès de votre mairie sur les modalités d'inscription et les papiers à fournir pour constituer le dossier.

Si vous choisissez le privé, contactez la directrice ou la personne en charge des inscriptions pour la rencontrer rapidement et réserver votre place.

À savoir que l'essentiel des places se libèrent en septembre, mois de rentrée à l'école maternelle pour les plus grands.

Pensez qu'il sera plus facile d'obtenir une place en crèche à ce moment de l'année.

Nos conseils pour préparer la rentrée de bébé en crèche

Conseil n°1 : prévoyez un temps d'adaptation

Un temps d’adaptation progressive d’une à deux semaines est indispensable pour permettre à l’enfant et ses parents de se familiariser à leur nouveau lieu de vie en collectivité.

Ce temps est également nécessaire pour permettre aux professionnels et aux autres enfants d’établir des liens et des repères.

Les modalités sont définies en concertation avec l’équipe de la crèche accueillant l’enfant. 

Pour la première fois de bébé à la crèche, ne vous montrez pas pressée.

Prenez le temps nécessaire à l'adaptation de votre enfant dans son nouvel environnement. 

Pensez à prendre quelques jours de congés (répartis avec le papa) pour être disponible pendant cette période. 

Les premiers jours, il vous sera demandé de rester quelques heures avec votre enfant dans la crèche pour qu'il s'habitue aux lieux.

Une référente de la crèche, éducatrice ou puéricultrice, qui s'occupera de lui par la suite, restera à vos côtés.

C'est une bonne façon de faire connaissance avec la personne de l'équipe qui s'occupera en priorité de votre bébé.

Par la suite, vous laisserez votre tout-petit quelques heures seul, puis viendrez le rechercher pour le repas et la sieste.

Progressivement, les périodes de garde s'allongeront jusqu'à faire des journées complètes. 

Vous vous rendrez compte assez vite que les éventuels pleurs des premiers jours auront tout à fait disparus au bout de la période d'adaptation.

Bébé se trouve alors dans un environnement assez familier pour que vous puissiez l'y laisser.

Il est serein et sait que vous reviendrez le chercher. 

Conseil n°2 : communiquez avec le personnel

La crèche est aussi un lieu d'échanges avec le personnel : directrice, personne référente, psychologue…

Toutes les personnes présentes et actives auprès de votre enfant sont là pour vous aider et vous renseigner.

Profitez de la période d'adaptation pour poser toutes les questions qui vous passent par la tête.

Observez bien la manière dont le personnel de la crèche s'occupe de votre bébé.

N'hésitez pas à leur faire part des menus détails qui caractérisent les journées de votre enfant.

Même si la crèche ne permettra pas forcément du sur-mesure, elle propose quand même de s'adapter au caractère et aux besoins spécifiques des enfants.

Petit ou gros dormeur ? Glouton ou fine bouche ? Consignez tout dans le cahier de transmission qui vous sera fourni à l'arrivée de votre tout-petit.

La référente de votre enfant y notera également, par la suite, le déroulement de ses journées : activités, heures de sieste, repas pris…

Parfois à renfort de photos ou de petits dessins.

De votre côté, vous pourrez y détailler vos week-ends ou des choses importantes à partager.

Ce cahier deviendra l'élément central de vos échanges et restera un joli souvenir des premières années de bébé. 

 

Conseil n°3 : parlez à votre enfant

Votre enfant comprend tout et perçoit les moindres changements dans son quotidien et dans son organisation.

Si la rentrée de votre bébé en crèche vous angoisse, ce n'est pas le moment de lui cacher des choses ou de faire semblant que tout est sous contrôle.

Vous reprenez le travail ? Dites lui honnêtement.

Si c'est pour avoir un peu de temps pour vous, pas de soucis non plus. Cela se comprend. Il ne vous en voudra pas à partir du moment où vous êtes en phase avec vos décisions.

Expliquez calmement à bébé qu'il va faire sa rentrée dans un nouveau lieu, entouré de nouvelles personnes.

Parlez lui des nombreux bénéfices qu'il va en retirer en terme d'éveil, d'autonomie, de socialisation et d'apprentissages.

Dites lui aussi que ce n'est pas si simple pour vous. Que vous êtes heureuse pour lui de cette nouvelle grande étape, mais qu'il va beaucoup vous manquer. 

Rappelez à votre bout'chou qu'aucune séparation n'est agréable, mais que celle-ci n'est que temporaire et que vous serez toujours présente pour lui.

Lorsque vous déposer votre enfant, ne partez jamais sans lui expliquer que vous reviendrez le chercher le soir et sans lui dire au revoir.

Il ne pourrait ne pas comprendre et s'angoisser de votre disparition soudaine.

Conseil n°4 : évitez les périodes délicates

Il y a des périodes plus délicates que d'autres pour laisser votre bébé.

Si votre enfant n'a jamais été gardé en dehors de la sphère familiale, l'arrivée en collectivité peut être compliquée.

Si vous le pouvez, évitez les âges de 4, 8 et 12 mois qui sont des âges où les angoisses de séparation sont bien présents.

Même s'il vous semble tout petit, les âges de 2 mois ½ ou 3 mois sont finalement parfois plus faciles pour gérer les transitions et les changements de mode de garde. 

Conseil n° 5 : pensez aux routines et aux objets de réconfort

Lorsque la période d'adaptation sera passée, vous entrerez dans une certaine routine.

Tentez de la préserver un maximum en ne changeant pas tout le temps les horaires de crèche de votre enfant et en étant vous-même réguliers et disciplinés.

Évitez les câlins à rallonge un jour pour presque vous sauver le lendemain.

Évitez aussi les retards et les différentes têtes pour récupérer bébé tous les soirs.

Tenez-vous-en aux mêmes rituels de séparation et aux mêmes horaires. Bébé a besoin de repères.

Misez sur les objets de transition et de réconfort : son doudou, sa tétine, un foulard avec votre odeur, une photo de vous et de papa dans un petit cadre…

Tous les objets qui lui sont chers et qui vont l'aider à calmer ses angoisses ou une petite fatigue passagère dans la journée.

Conseil n°6 : faites confiance à l'équipe de la crèche

Si vous n'entrez pas tout de suite dans une relation de confiance avec l'équipe et surtout avec la référente de votre enfant, celui-ci le sentira et s'inquiétera de la situation.

La directrice, les éducatrices, les puéricultrices et les infirmières de crèche sont diplômées et formées.

Ce sont toutes des professionnelles de la petite enfance. Elles travaillent en cohésion autour de votre enfant pour lui garantir bien-être et sécurité.

Il n'y a aucune raison de vous inquiéter. Votre bébé est entre de bonnes mains à la crèche.

Si vous avez encore certaines appréhensions, parlez-en franchement avec la personne concernée ou avec la directrice. 

 

Vous voilà parée pour bien accompagner bébé pour sa première fois à la crèche.

Le sommeil de votre bébé est au coeur de vos préoccupations. En règle générale, les nourrissons s'habituent assez rapidement à la sieste en collectivités.

Leurs besoins de sommeil sont tels qu'ils tombent assez vite, dès le repas avalé, dans les bras de Morphée.

Votre enfant sera accompagné par des professionnelles pour gérer son sommeil. Elles veilleront au respect de son rythme et à ses besoins spécifiques.

Babysom est fabricant de matelas pour lit bébé depuis plus de 30 ans.

Babysom a développé une gamme de matelas adaptés aux besoins des tout-petits.

Retrouvez toute notre gamme de matelas bébé pour un sommeil de qualité 100 % français.

Partager l'article'

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *