Nuits bébé - Comment aider bébé à faire ses nuits ?

Nuits bébé - Comment aider bébé à faire ses nuits ?

Au tout début de sa vie, un bébé n’est pas physiologiquement capable de différencier le jour et la nuit. Pour cette raison, il est rare qu’un bébé de moins de 2 mois fasse ses nuits.

Si vous avez la chance que votre nouveau-né ait dormi des nuits complètes dès le retour de la maternité, passez votre chemin. Cet article ne vous est pas destiné.

Si, en revanche, bébé continue à hacher vos périodes de sommeil et que votre patience commence à vaciller, vous êtes au bon endroit.

Nous allons vous donner des astuces pour aider bébé à faire ses nuits.

Après un certain âge, il y a toutes sortes de raisons pour lesquelles votre bébé peut se réveiller encore la nuit. Votre bébé a faim ou juste besoin de réconfort.

Votre petit bout peut aussi faire ses dents ou avoir des coliques.

De votre côté, il est normal de vous sentir épuisés. Vous êtes en état de fatigue permanente à cause de ces trop nombreux réveils nocturnes.

Pour bien comprendre l’importance du sommeil chez les tout-petits et son fonctionnement.

Pour savoir s’il faut laisser pleurer bébé jusqu’à l’endormissement.

Pour connaître les solutions pour bien préparer bébé au sommeil et comment un bon matelas peut aider votre enfant à bien dormir… Suivez nos conseils. C’est l’assurance de nuits bébé plus sereines.



Au sommaire :

1- L’importance du sommeil chez les tout-petits

2- Quand bébé fait-il ses nuits ?

3- Laisser pleurer ou pas, les avis divergent

4- Les astuces pour bien préparer bébé au sommeil

5- Comment un bon matelas peut aider bébé à bien dormir ?

L’importance du sommeil chez les tout-petits



Un bébé passe la plupart de son temps à dormir. 

S'il est prouvé que le sommeil est primordial pour tous, il l'est encore plus pour bébé.

Son premier rôle est avant tout de contribuer, de manière décisive, à la maturation et au développement du cerveau du nouveau-né. 

À la naissance, le cerveau d'un bébé n'est pas encore développé. L'ensemble de son système nerveux n'est pas complètement connecté.

La maturation du cerveau chez un être humain se joue dans les 5 premières années. Les neurones se reliant entre eux progressivement, en réponse aux stimulations extérieures. 

L'environnement d'un nourrisson est donc un facteur clé dans sa progression et dans son évolution (soins, attention, interactions, câlins…).

La qualité de ses périodes de sommeil fait partie intégrante de ces stimulations. Un bébé qui dort bien et dans de bonnes conditions est un bébé qui évolue et qui apprend bien.

Il existe une relation très forte entre le sommeil et le développement cognitif de l'enfant. Ce, dès la naissance.

Cela se poursuivra à tous les âges de son développement.

Le développement cognitif est le développement des grandes fonctions d'apprentissage : 

  • la mémoire ;

  • l'organisation des informations et des nouvelles acquisitions ;

  • la capacité d'imitation ;

  • le langage ;

  • plus tard, la numération ;

  • la manipulation d'objets ; 

  • l'intelligence, au sens plus large.

Chez les tout-petits, le sommeil contribue également à la formation de nombreuses fonctions mentales et psychiques, telles que :

  • les émotions ;

  • la résolution des tensions accumulées pendant la journée ;

  • le développement des différents sens ;

  • la régulation de l'humeur.

Les fonctions motrices sont, elles aussi, favorisées par une bonne qualité de sommeil.

Il a été mis en évidence, que durant la phase de sommeil profond, une hormone de croissance est sécrétée par bébé.

Dormir permet donc aux nourrissons de grandir plus rapidement.

Enfin, c'est pendant le sommeil qu'est sécrétée la prolactine, hormone essentielle au renforcement du système immunitaire chez bébé

Le sommeil de bébé est fragile au début de sa vie et c'est bien normal.

Toutefois, ces périodes de repos sont essentielles à son bon développement moteur et cognitif. Un mauvais sommeil ou une carence de sommeil risque d'influer sur la santé de bébé. 



Bon à savoir :  

✔️ Un bébé de - de 3 mois dort en moyenne entre 14 et 17 heures par jour

✔️ Un bébé entre 4 et 11 mois dort entre 12 et 15 heures par jour

✔️ Un enfant entre 1 et 2 ans dort entre 11 et 14 heures par jour



Quand bébé fait-il ses nuits ?

Les nourrissons sont de plus gros dormeurs que les adultes.

Ils ne contrôlent pas leurs besoins. Ils réclament donc régulièrement à manger, cela de jour comme de nuit.

Quand peut-on espérer qu'un bébé fasse ses nuits ? C'est la question de tous les parents ou presque, se posent.

Ça veut dire quoi " faire ses nuits " pour un bébé ?

Quand le cycle de sommeil d'un adulte dure 90 min, le cycle de sommeil d'un bébé n'est que de 50 minutes.

Même si tous les enfants sont différents, un bébé qui fait ses nuits est un bébé qui dort 5 à 6 heures d'affilée, sans solliciter ses parents.

Un bébé ne peut pas faire de nuits complètes au moins avant 4 mois. On parle aussi du fameux cap de poids de 5 kg, au-delà duquel, un bébé est capable de tenir une nuit complète, sans réclamer à manger.

Ensuite, bébé réduira également et progressivement ses phases de sommeil pendant la journée et allongera ses nuits.

À 6 mois, un bébé est capable de faire des nuits plus longues. Entre 9 et 12 heures, même si les micros réveils nocturnes restent fréquents.

Entre 1 et 3 ans, un petit se réveille encore trois fois par nuit en moyenne.

Mais si son environnement est sécurisant et que vous lui avez appris à être calme et apaisé, vous ne vous en rendrez même pas compte.

Votre enfant aura la capacité de se rendormir tout seul. Comme un grand.

Tous les bébés sont différents

Pourquoi certains bébés dorment-ils des nuits complètes ? Pourquoi, pour d'autres, une nuit de plusieurs heures est plus longue à s'installer ?

Personne n'est semblable. Les bébés sont comme les adultes. Ils sont différents les uns des autres.

Il y a des bébés qui, très vite, vont trouver une sécurité suffisante pour faire des nuits complètes.

D'autres auront besoin plus longtemps de réassurance, d'un contact avec la maman ou le papa, de l'allaitement. Ceux-là ont besoin de plus de temps pour grandir, tout simplement.

Au départ de leur vie, les bébés ne sont pas programmés pour faire leurs nuits. Leur cerveau n'est pas prêt. Leur corps non plus. 

Pendant les 2, 3 voire les 4 premiers mois, la maturation du cerveau de bébé se met en place.

Le cerveau travaille pour s'organiser en rythme veille/sommeil. Cela peut prendre un peu de temps.

Dans de très rares cas, un bébé fera ses nuits en rentrant de la maternité. 

“ Ceux qui disent dormir comme un bébé, en général, n’en ont pas “  - Leo J. Burke



Faut-il laisser pleurer son bébé ?

Laisser pleurer bébé ? Bonne ou mauvaise idée ? On fait le point sur cette technique, sans culpabiliser.

La méthode d’attente progressive

Vous avez demandé conseil autour de vous sur comment endormir votre bébé. Vous avez peut-être entendu ce type de phrases : 

“ Si vous ne le laissez pas pleurer pour s’endormir, vous allez en faire un enfant capricieux. ” 

“ Essaie la méthode du 5-10-15 : ça a marché pour notre bébé. ” 

La technique d’attente progressive du pédiatre Richard Ferber consiste à laisser bébé pleurer 5 minutes avant de retourner dans la chambre.

Vous ne le prenez pas dans vos bras, mais vous lui dites que vous êtes là et que c’est l’heure de dormir. Vous ressortez.

La deuxième fois, vous le laissez 10 minutes, puis 15. Dans de nombreux cas, au bout de quelques jours, ça marche : bébé ne vous sollicite plus. 

Depuis quelques années, les chercheurs se penchent sur cette question. En 2012, une équipe a analysé le taux de cortisol (hormone du stress) sur des mamans et des bébés qui testaient cette méthode.

Les résultats montrent que les taux sont très élevés durant les premiers jours, mais également après.

Quand le nourrisson arrête d'appeler sa mère par les pleurs.

Conclusion : bébé ne pleure plus, car il sait que c’est inutile et que maman ne viendra pas, mais il a encore peur. 

Que penser de cette méthode d'endormissement ?

Vous êtes peut-être tenté de tester cette méthode. Ou alors, vous préférez écouter votre instinct... 

Chaque bébé est différent. Ce qui peut fonctionne pour l'un peut ne pas fonctionner pour l'autre.

Une seule règle : écoutez-vous ! Votre nourrisson est tout petit et ses pleurs ne sont pas une tentative de manipulation quelconque. 

Si vous avez envie de le prendre dans vos bras ou de vous allonger à côté de lui, faites-le. Ne vous inquiétez pas, il ne deviendra pas capricieux plus tard pour autant.

Si parfois, vous n’en pouvez plus, passez le relais au papa s’il est présent ou laissez-le pleurer quelques minutes pour reprendre un peu d’énergie. 

Vous pouvez également apprendre certaines techniques d’endormissement sans pleurs.

En mettant en place des petites routines de sommeil pour endormir bébé.



Notre conseil : 

Écoutez-vous et faites ce que vous pensez le mieux pour votre bébé. Chaque enfant est différent.

Et surtout déculpabilisez : le sommeil de bébé n'est pas une science exacte.


Les astuces pour bien préparer bébé au sommeil

L'attitude des parents 

Certains bébés sont pré-disposés à bien dormir assez rapidement. D'autres attendront que leur maturité physiologique soit atteinte pour faire leurs nuits.

Dans les deux cas, l'aspect psychologique est primordial.

L'environnement de bébé et l'attitude des parents vont jouer un rôle essentiel dans sa capacité à devenir un dormeur de compétition.

Les parents doivent être sûrs d'eux au moment de coucher bébé. Ils ne doivent pas faire ressentir à leur enfant leur propre angoisse de le laisser seul ou de s'en séparer.

Ils doivent être apaisés et calmes. Ne pas retarder la mise au lit et ne pas s'éterniser dans la chambre.

C'est primordial pour la future autonomie de l'enfant et sa capacité à se rendormir tout seul.

Des parents pour qui le sommeil de leur enfant n'est pas un problème ou un sujet de crispation particulier envoient à bébé des signaux très clairs. 

Durant la nuit, votre nourrisson alterne phases de sommeil calme et phases de sommeil agité.

Entre deux cycles, il peut se réveiller et pleurer brièvement avant de se rendormir. Inutile donc d’accourir au moindre bruit.

À quelle heure coucher bébé ?

Un nouveau-né a une horloge biologique calée sur ses prises de repas. Il ne fait pas la différence entre le jour et la nuit.

Son coucher va dépendre de ses cycles. Il n'y a donc pas d'heure pour le coucher.

À cet âge, il est impératif de respecter son rythme de sommeil. Il faut déceler le moindre signe d'endormissement : quand il se frotte les yeux ou qu'il commence à être grognon.

Ne le stimulez pas dès qu'il a les yeux ouverts. Ou alors, faites le toujours avant la tétée ou le biberon. Après le repas, laissez-le s'endormir à sa guise.  

De 3 à 6 mois, la plupart des bébés font (enfin;) leurs nuits. Ils dorment 5 à 6 heures d'affilée vers 3 mois.

Puis, entre 8 et 9 heures à 4 mois. Votre enfant est capable de gérer ses phases de sommeil et de réveil.

C'est l'âge où l'on peut commencer à mettre en place des petits rituels de sommeil. La bonne heure pour coucher votre bébé se situe entre 19 h et 20 h

Attention, si vous pensez que supprimer la sieste de votre enfant va l'aider à mieux dormir la nuit, c'est une erreur.

C'est même le contraire. Vous allez avoir un bébé sur les nerfs à la nuit tombée.

Une dette de sommeil ne se récupère pas. Vous risquez de dérégler complètement l'horloge interne de votre tout-petit. 

L'essentiel est d'instaurer une routine et de respecter un horaire fixe, dans la mesure du possible. 

Les petits rituels pour faire dormir bébé

On ne répétera jamais assez l'importance des petits rituels pour endormir bébé.

L’objectif est que votre enfant associe certaines étapes de la journée avec le fait de dormir bientôt.

Le rituel du dodo peut comprendre plusieurs étapes : 

  • le bain ; 

  • le moment de détente ; 

  • les câlins et hop, au dodo.

À 19 h, par exemple, vous lui donnez un bain. Vous le mettez en pyjama. Vous l’emmenez dans sa chambre et vous fermez les volets.

Ensuite vous pouvez, au choix, lui faire un massage, lui chanter des comptines ou lui lire un livre.

La dernière étape est celle des bisous et des câlins. Dans l’idéal, la routine du dodo dure entre 5 et 20 minutes. Elle doit toujours être effectuée dans le même ordre. 


"Les câlins sont un besoin vital pour un enfant. Au moment du coucher, ils aideront bébé à s'apaiser et à s'endormir en toute confiance"

Comment un bon matelas peut aider bébé à bien dormir ?

Le choix d'un matelas de qualité est important au début de sa vie.

Bébé va passer près de 16 heures sur 24 allongé.

Un bon matelas, ni trop ferme, ni trop mou est essentiel à la qualité de sommeil de votre bébé.

Retrouvez les critères de choix d'un bon matelas bébé dans notre article 

 Matelas bébé déhoussable : comment choisir le matelas de votre bébé ? 



Chez Babysom, nous fabriquons des matelas bébé depuis plus de 30 ans. 

Tous les matelas pour bébé de la gamme Babysom sont certifiés Oeko Tex ® et Certipur.

Ces labels garantissent l'absence de substances nocives. La garantie d'un sommeil sain et sans danger.

Ils répondent aux normes européennes de sécurité les plus strictes.

Ils sont entièrement déhoussables et lavables en machine. 

N'oubliez pas de choisir un matelas bien adapté à la taille du lit de votre enfant, quel que soit le modèle de lit choisi :

Couchez toujours bébé sur le dos, sans oreiller, ni couverture. Évitez, dans les premiers mois, les doudous dans le lit de bébé. Ou limitez à un seul doudou : son préféré.

Enfin, veillez à ce que la température de la chambre soit adaptée, idéalement 18°C. L'air ne doit pas être, ni trop humide, ni trop sec.

Faites dormir bébé au calme et dans un environnement le plus agréable possible. 



Bon à savoir : 

Tous nos matelas sont de fabrication française et garantis 5 ans pour la gamme Color et 10 ans pour la gamme Premium


Dans certains cas enfin, la difficulté de bébé à faire ses nuits sera due à un problème de reflux.

Pour soulager votre enfant, vous pourrez utiliser un plan incliné Babysom en plaçant ce dernier sous le drap housse.

Et surtout, pensez à consulter son pédiatre pour mettre en place des solutions efficaces.

À retenir…


➡ Le sommeil est capital dans la construction du cerveau de votre bébé.


➡ Un bébé ne peut, en théorie, pas faire ses nuits avant 4 mois. Soyez patients. Tous les bébés finissent par dormir.


➡ Votre " zen attitude " sur la question du sommeil de votre bébé sera un élément clé dans sa capacité à devenir un bon dormeur.


➡ Choisissez un matelas de qualité pour faire dormir votre bébé. C'est la garantie d'un sommeil sain et sécurisé.

Partager l'article'

Commenter l'article

Nom *
E-mail *
Commentaire *
Clé de sécurité (captcha) *

4 produits sur ce thème

à partir de 27,99 €